stavkirke de borgund

Stavkirke de Borgund, la plus belle église en bois debout de Norvège

Lors de mes pérégrinations à travers la Norvège, une destination a tout particulièrement capté mon attention : la Stavkirke de Borgund. Nichée dans le comté de Sogn og Fjordane, près de Lærdal, cette église en bois debout est un joyau d’histoire et d’architecture, dédiée à l’apôtre André. Reconnue pour sa beauté et sa conservation exemplaire, elle représente l’un des témoins les plus fascinants de l’époque médiévale norvégienne. Construite après l’an 1180, elle est un véritable héritage. Accessible par la route touristique 630 depuis la E16, elle est un arrêt obligatoire pour tout voyageur curieux. Suivez-moi, je vous emmène sur les traces de ce bel édifice en bois.

💡 Mais au fait, qu’est-ce qu’une Stavkirke ?

Les stavkirkes sont des édifices chrétiens médiévaux construits en bois, caractéristiques de l’architecture nordique, en particulier en Norvège. Les stavkirkes sont remarquables pour leur construction complexe en bois, qui utilise des poteaux verticaux (stav en norvégien) comme élément structurel principal, d’où leur nom. Ces édifices combinent des influences chrétiennes et des motifs vikings ou nordiques dans leur ornementation, ce qui les rend uniques tant sur le plan architectural qu’historique.

À l’origine, il y avait plus de 1300 de ces beautés en Norvège, mais aujourd’hui, seules 28 résistent encore et toujours à l’épreuve du temps.

Outre celle de Borgund, la plus célèbre de ces églises est probablement l’église en bois debout d’Urnes, située dans le fjord de Lustrafjorden, sur la côte ouest de la Norvège, qui est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les particularités de la Stavkirke de Borgund

La structure de la Stavkirke de Borgund se distingue par son étage et sa galerie extérieure couverte, entourant un chœur doté d’une abside semi-circulaire, également pourvu d’un étage. Les fondations reposent sur des socles de pierre, une évolution nécessaire pour protéger les poteaux d’angle en bois de la pourriture due à l’humidité.

Les éléments décoratifs sont un mélange fascinant de traditions chrétiennes et païennes. En levant les yeux, vous observerez quatre têtes de dragon qui décorent les faîtes de la toiture, là pour faire peur aux mauvais esprits. Ces têtes rappellent un peu les proues des drakkars vikings, et franchement, c’est plutôt cool comme déco, non ? À l’intérieur, on garde les choses simples. On peut y voir les croix de Saint-André et un retable représentant la Crucifixion de 1654 sont les seuls ornements, soulignant un espace de culte dédié et sobre.

Si vous visitez la Stavkirke de Borgund, je vous conseille ensuite de découvrir la Aurlandsfjellet, une magnifique route qui relie Aurlandsvangen à Lærdalsøyri.

Culte en Norvège

La Stavkirke de Borgund témoigne du mélange entre le christianisme et les traditions vikings. Cette coexistence remonte à l’ère de conversion de la Norvège au christianisme, principalement sous l’influence d’Olaf II Haraldsson, un roi viking converti au christianisme. La canonisation d’Olaf II a marqué l’accélération de la propagation du christianisme dans les pays nordiques, influençant l’architecture religieuse de la région, y compris la construction des églises en bois debout.

Charlie
Charlie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *