gorges de samaria

Les gorges de Samaria : une impressionnante randonnée

Les gorges de Samaria un parc national en Crète, en Grèce, célèbre pour sa randonnée spectaculaire à travers un canyon étroit. Les Gorges de Samaria sont l’une des plus longues gorges d’Europe, avec une longueur d’environ 16 kilomètres. Elles offrent un paysage naturel impressionnant, avec des falaises abruptes et une faune variée. C’est une destination populaire pour les randonneurs et les amoureux de la nature. Le sentier traverse le parc national et se termine dans le village côtier d’Agia Roumeli. Je vous emmène avec moi à la découverte de ces gorges !

Qu’est-ce que les gorges de Samaria ?

Les gorges de Samaria sont un véritable trésor naturel, niché à l’ouest de la Crète dans le massif imposant des Montagnes Blanches ou Lefká Óri. Ces gorges, qui s’étendent sur une longueur de 16 kilomètres, ne sont pas seulement parmi les plus longues d’Europe, mais elles offrent également un spectacle naturel époustoufflant avec leurs parois rocheuses verticales s’élevant jusqu’à 600 mètres de hauteur.

La particularité de ce site réside dans sa section la plus étroite, connue sous le nom de « Les portes« , où le passage se réduit à une largeur de seulement 3 à 4 mètres. Le parcours des gorges relie le plateau d’Omalós à la mer de Libye, terminant son chemin près du port pittoresque d’Agía Rouméli.

Le site des gorges de Samaria est protégé en tant que parc national depuis 1962 et a été reconnu comme réserve de biosphère par l’UNESCO en 1981. Cette protection met en lumière l’importance écologique et géologique de la région. Les gorges se sont formées il y a environ 14 millions d’années, principalement à la suite de mouvements tectoniques et d’une érosion consécutive à l’eau de pluie et aux 22 sources d’eau distinctes qui y coulent.

La richesse de la flore et de la faune dans les gorges de Samaria est un autre aspect qui attire les visiteurs. On y trouve une variété d’arbres tels que les pins parasols, les platanes, les cyprès, les érables crétois et les chênes. La zone est également connue pour ses dizaines d’espèces de plantes endémiques, ainsi que pour être le dernier refuge de la chèvre sauvage crétoise, la Kri-Kri, une espèce particulièrement unique.

La visite des gorges de Samaria est une expérience inoubliable pour tous les amoureux de la nature. Elles offrent un mélange de paysages impressionnants et de biodiversité exceptionnelle qui m’ont tout bonnement marquée lors de mon voyage en Crète !

Un peu d’histoire sur les gorges de Samaria

Les gorges de Samaria ne sont pas anodines dans l’histoire de la Crète. Elles ont été utilisées comme un refuge stratégique à divers périodes de l’histoire de l’île. Leur importance est particulièrement notable durant la période de domination ottomane, où elles servaient de refuge pour ceux qui résistaient à l’occupation.

Un épisode historique marquant s’est produit en 1941, pendant la bataille de Crète lors de la seconde guerre mondiale qui opposait les britanniques aux allemands. Les gorges de Samaria ont servi de voie de fuite pour le roi de Grèce et son premier ministre.

Quand visiter les gorges de Samaria ?

Les gorges de Samaria, un incontournable pour les amateurs de randonnées et de paysages, sont accessibles de début mai à fin octobre. Notez qu’elles sont fermées en hiver et lors des jours pluvieux.

Gardez à l’esprit que l’entrée est limitée après 14h00 au premier tiers du parcours. Car comme je vous l’explique un peu plus bas, il s’agit d’une randonnée de plusieurs kilomètres qui peut vous prendre une bonne partie de la journée si vous souhaitez la faire en entier (ce que je vous recommande). N’arrivez donc pas trop tard, idéalement assez tôt le matin, pour ne pas vous presser.

Concernant les tarifs, l’entrée est fixée à 5 Euros (tarif en 2021), mais bonne nouvelle pour les familles et les étudiants : l’accès est gratuit pour les moins de 15 ans et il y a un demi-tarif pour les étudiants. Pour ma part, j’ai acheté les billets directement à l’entrée de la randonnée à Omalos, là où le bus vous dépose.

Si vous avez des questions, vous pouvez contacter le +30 2821067179 pour vérifier si les gorges sont ouvertes le jour de votre visite.

Comment aller aux gorges de Samaria ?

Lors de ma visite aux gorges de Samaria, j’ai opté pour le transport en bus. Un bus que j’ai pris à la gare routière de Chania (La Cannée) asse tôt le matin. Il vous dépose à Omalos, à l’entrée du parc, où vous pourrez acheter vos billets. C’était pratique, économique et m’a permis de profiter du paysage sans le stress de la conduite.

Après une journée incroyable à parcourir les gorges, j’ai terminé ma randonnée à Agia Roumeli. C’est là que j’ai eu l’occasion de me rafraîchir avec une baignade bien méritée dans les eaux cristallines et une petite sieste sur les transats. C’était le moyen idéal de détendre mes muscles fatigués après la longue marche.

Pour le retour, j’ai pris un bateau depuis Agia Roumeli vers Hora Sfakion, d’où j’ai ensuite repris un bus pour Chania. Une bonne journée de rando et de voyage en transport, mais qui mérite absolument le détour ! Les gorges de Samaria offrent une expérience unique, et les efforts pour s’y rendre et en revenir font partie intégrante de cette aventure mémorable.

Pour résumer, pour aller aux gorges, vous aurez plusieurs choix qui dépendront aussi de là où vous hébergez. Les moyens les plus pratiques sont : 

  • Le bus : Utilisez les bus publics (KTEL) depuis Chania jusqu’à Omalos, disponibles uniquement quand les gorges sont ouvertes. Après votre randonnée, prenez un bateau à Agia Roumeli vers Hora Sfakion, Sougia ou Paleochora, suivi d’un bus pour retourner à Chania.
  • La voiture : Vous pouvez aller à Omalos en voiture, mais cela peut être moins pratique pour le retour. Il vous faudra trouver un bus qui vous ramène à votre voiture à Omalos.

Randonnée aux gorges de Samaria

Ma traversée des gorges de Samaria a été une expérience à la fois exigeante et enrichissante. Les horaires d’ouverture varient, mais ils sont généralement de 6h à 16h, avec des ouvertures plus tôt en haute saison. Le printemps est de loin la meilleure période pour entreprendre cette randonnée, grâce à des températures plus clémentes et une végétation luxuriante. Cependant, soyez vigilant en été à cause des canicules.

Il est essentiel de se préparer adéquatement pour cette randonnée. Voici ce que j’ai emporté : de bonnes chaussures de randonnée, suffisamment d’eau, un portable chargé, de quoi manger, un chapeau et de la crème solaire. Bien que la marche soit accessible, elle n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 8 ans ou les personnes ayant des problèmes de genoux. Le parcours est parfois caouillteux et avec un peu de dénivelé !

Le parcours s’étend sur 14 kilomètres avec un dénivelé de 1 250 mètres, plus 2 kilomètres supplémentaires pour atteindre Agia Roumeli. J’ai terminé la randonnée en environ 6 heures.

La randonnée débute dans une forêt ombragée, avec une descente abrupte de 4 kilomètres. C’est cette première partie qui est la plus difficile. Il faut faire attention à ses chevilles et genoux dans cette dernière. La seconde partie du parcours offre un paysage plus minéral et moins ombragé. Bien que moins exigeante en termes de descentes, la vigilance reste de mise à cause de la fatigue et des cailloux sur le chemin. Un moment fort est le passage à travers les « Portes de Samaria« , de magnifiques falaises étroites de 3 mètres de large.

Heureusement, il y a des sources d’eau et des toilettes disponibles le long du chemin. À la sortie des gorges, un bar et une navette vers Agia Roumeli sont à disposition. Le village d’Agia Roumeli, avec ses restaurants, hôtels, et une plage relaxante, est l’endroit parfait pour se détendre après la randonnée et en attendant le bateau.

Charlie
Charlie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *