methoni

Découvrir Methoni et sa forteresse médiévale

Méthoni est un site spectaculaire avec son joli village et sa forteresse médiévale en front de mer. Un lieu à découvrir dans le Péloponnèse

Lorsque j’ai posé mes valises à Methoni, je ne m’attendais pas à être autant emportée par la beauté et l’histoire de cette ville. Perchée au sud-ouest de la Messénie, dans le Péloponnèse en Grèce, Methoni est un véritable joyau que j’avais hâte de découvrir. Elle est particulièrement connue pour son impressionnante forteresse vénitienne, qui est l’une des plus grandes et des mieux préservées de Grèce.

Où est situé Méthoni ?

Methoni se trouve dans un cadre spectaculaire au sud-ouest de la Messénie, dans le magnifique Péloponnèse. Située à 11 km au sud de Pylos et 65 km de Kalamata, Methoni bénéficie d’une position stratégique, avec les îles Œnusses au sud qui offraient jadis une protection naturelle pour son port. 

L’environnement géographique de Methoni, avec sa belle plage de sable à l’est du château, crée un cadre idyllique qui m’a instantanément séduite.

Économie et tourisme

La vie à Methoni est rythmée par l’agriculture et le tourisme. 

Les plages, les tavernes accueillantes et les sites historiques attirent de nombreux visiteurs chaque année. Le château, principal monument de la ville, est une destination incontournable pour les amateurs d’histoire et de culture.

Mais Méthoni, c’est aussi une plage agréable et des rues animées avec des bars et tavernes où vous pourrez déguster la gastronomie locale.

En août, la ville s’anime particulièrement, les touristes affluent. Je vous conseille ainsi de réserver hébergement à l’avance si vous souhaitez passer quelques nuits dans cette ville durant la haute saison.

tour boudzi

L’histoire de la ville

Methoni a une histoire riche. Elle était identifiée comme Pédase dans l’Iliade d’Homère. Son nom dérive des mots grecs pour « s’enivrer » et « ânes », témoignant des légendes locales.

Cette forteresse a joué un rôle clé dans l’histoire de la région. Elle a servi de point stratégique pour le contrôle des routes maritimes en Méditerranée.

La ville et la forteresse de Méthoni ont été établies durant l’ère médiévale, lorsque la région était sous le contrôle de la République de Venise. Les Vénitiens ont construit la forteresse au 13ᵉ siècle, et elle a servi de poste avancé important pour leurs activités commerciales et militaires dans la région. La forteresse est célèbre pour ses murs massifs, ses tours, et le pont qui mène à l’entrée principale, traversant ce qui était autrefois un fossé rempli d’eau.

Après la période vénitienne, Méthoni a passé sous le contrôle de diverses puissances, dont les Ottomans et les Grecs, chacun ajoutant leur touche à la ville et à sa forteresse. Aujourd’hui, Méthoni attire des visiteurs du monde entier, qui viennent admirer son patrimoine historique, ses belles plages, et son atmosphère pittoresque. La forteresse, en particulier, est un site incontournable pour ceux qui s’intéressent à l’histoire et à l’architecture médiévales.

Le château de Methoni

Cette forteresse est la principale attraction de la ville ! Ce joyau vénitien m’a vraiment fait voyager dans le temps. On admire ses remparts qui racontent des siècles d’histoire. Les Vénitiens, ces bâtisseurs astucieux, ont repris ce qu’il y avait avant eux pour créer quelque chose d’encore plus grand. Ils ont non seulement amélioré les fondations existantes, mais ils ont aussi ajouté leur propre touche, rendant ce château l’un des mieux préservés du Péloponnèse.

Pendant ma visite, j’ai été frappée par l’état du château, qui, bien que qualifié de ruines, reste incroyablement imposant. Se promener à côté de ces énormes remparts et sous les arches monumentales, c’est un peu comme être dans une machine à remonter le temps. Et puis, il y a ce fossé ! Un fossé séparant la citadelle de la ville, nous rappelant que cet endroit était conçu pour être une forteresse imprenable.

Le pont d’accès a été lui construit en 1828 par des soldats français. 

Les symboles vénitiens, comme le lion de Saint-Marc et les blasons des familles Foscarini et Michieli, donnent à l’endroit un air de noblesse, rappelant les jours de gloire de la République de Venise. Et puis, il y a la tour Bourzi, ce petit bijou érigé par les Turcs au XVIe siècle sur un rocher isolé. Se tenant là, face à la mer, elle semble veiller sur Methoni, comme un vieux gardien fatigué mais fier.

En me baladant dans ce château, je ne pouvais m’empêcher de penser à tous ceux qui avaient marché ici avant moi. Des soldats, des marchands, des rois et des reines… Et maintenant, moi, une simple voyageuse avec son sac à dos, témoin de cette richesse historique. Methoni m’a offert une leçon d’histoire vivante, sans le moindre livre poussiéreux. C’était juste moi, le vent, et les murmures du passé. Une expérience que je n’oublierai pas.

Que voir aux alentours de Méthoni ?

Après avoir exploré le château de Methoni, je me suis dit, « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » Heureusement, cette région regorge de trésors à découvrir. Voici quelques pépites que j’ai dénichées et que je vous recommande chaudement :

  • Koroni : à seulement 30 minutes en voiture, j’ai découvert ce petit bijou. Avec son château vénitien, ses plages qui invitent à la paresse et son ambiance médiévale, Koroni a un charme fou. Flâner sur le front de mer, se régaler dans une des nombreuses tavernes ou filer à vélo le long de la côte, c’était comme vivre dans une carte postale.
  • Église St Eleistria : nichée près du château de Koroni, cette église m’a offert une vue à couper le souffle sur la baie de Messénie. Un petit chemin à travers un jardin m’a mené à ce lieu paisible, dédié à la sainte Eleftherie. Découverte en 1897 avec trois icônes qui semblent veiller sur le lieu, cette visite a été un moment de sérénité absolu.
  • Plage de Foinikounta : Ah, Foinikounta ! Ce village côtier est le cliché parfait de la carte postale grecque. Réputé pour sa station estivale et ses plages de sable fin, il offre tout ce dont on peut rêver pour une journée farniente. Parasols, chaises longues, et même des activités nautiques pour les plus aventureux. J’ai adoré l’ambiance détendue et les pieds dans le sable, un vrai goût de vacances.
  • Monastère de Timios Prodromos : situé dans le château de Koroni, ce monastère est un petit havre de paix. La montée par une rue pavée d’oliviers en vaut la peine, promis ! Entre le temple, la chapelle, et cette vue imprenable sur la mer, c’est un endroit qui respire la tranquillité. Les nonnes, qui élèvent des animaux domestiques et tiennent des ateliers, m’ont accueillie avec une gentillesse et une simplicité touchantes.
Charlie
Charlie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *